La reconversion... et pourquoi pas ?

La reconversion est aujourd’hui un thème à la mode, si vous me permettez de m’exprimer ainsi. Entre les quadras qui plaquent tout et les trentenaires qui se rendent compte qu’ils ont pris le mauvais chemin, on ne cesse de voir se multiplier les bilans de compétences, les recherches de coaching mais aussi les burn out, les dépressions et les crises existentielles.

 D’où nous vient cet engouement pour la reconversion ?

 La reconversion attire parce qu’elle implique un changement de vie, une prise de risque mais aussi l’entrée dans un monde inconnu. Certains se reconvertissent par choix alors que d’autres y sont forcés.

L’un des points de départ est généralement une prise de conscience. On réalise, souvent après des mois de déni, qu’un bouleversement professionnel est la solution à notre marasme. Certains monteront leur entreprise et exerceront le même métier que lorsqu’ils étaient salariés tandis que d’autres prendront un virage à 180 degrés. Mais dans tous les cas, changement il y aura. On décide de bouleverser sa vie professionnelle pour des raisons très différentes mais ce que l’on désire tous en sautant le pas c’est une situation nouvelle, le frisson de la découverte.

Mais à l’inverse, nombreux sont ceux qui refusent même d’envisager l’idée. Mais pour quelles raisons ? Certains ont beau être malheureux, malmenés ou errer dans leur bureau tels des zombies, ils affirment haut et fort que jamais au grand jamais il ne prendrait le risque de tout quitter. Et il est vrai que parfois, une réorganisation du travail d’équipe, un changement de management peuvent apporter le petit plus qui leur fait de nouveau voir la vie en rose au travail. Mais pour certaines personnes, la situation ne fait qu’empirer les menant à des situations à risques tels que les dépressions, les crises de nerfs, l’absentéisme chronique.

 Mais alors je vous le redemande, pour quelles raisons restent-ils englués dans cette situation ?

 Allez, je suis sûre que vous avez une petite idée… L’une des raisons les plus fréquemment évoquée est la peur. Eh oui, cette émotion si forte, si prenante qu’elle peut nous paralyser et nous faire agir à l’encontre de toute logique et bon sens. Mais c’est bien parce qu’elle est si puissante qu’elle est très dure à combattre. Nous sommes des êtres pétris d’émotions, nous sommes parfois submergés par elles et quoiqu’on en dise, il est impossible de ne pas les ressentir.

Je conclurais cet article en vous disant qu’à chaque situation, chaque individu, il existe une solution. Ne me dites pas « oui, mais… », je vous assure qu’aucune situation n’est insurmontable. Et je suis très bien placée pour vous l’affirmer puisque je me suis moi-même reconvertie. Je suis passée par les phases de déni, de doutes, de peurs, de colère et même de dépression mais finalement je l’ai fait. Vous raconter quels choix j’ai fait ne vous aiderait pas car les solutions que j’ai trouvées, les risques que j’ai pris et même les erreurs que j’ai commises m’appartiennent.

 Allez, avouez que maintenant, vous avez envie d’en savoir plus sur la reconversion…

Et si vous tentiez l’aventure?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *